Mediaffiliation     


Mark Zuckerberg a une résolution pour 2017 : rencontrer des gens dans la vraie vie

Mark Zuckerberg a une résolution pour 2017 : rencontrer des gens dans la vraie vie


 


Dans un post Facebook, Mark Zuckerberg a annoncé ses résolutions pour 2017 : rencontrer les Américains. En vrai.


Mark Zuckerberg a une résolution pour 2017. Vivre un peu plus dans la vraie vie.


Dans un post publié mardi 3 janvier sur son profil, le fondateur de Facebook a promis qu’il rendrait visite aux gens dans chaque État américain d’ici la fin de l’année.


"Après une année 2016 tumultueuse, mon espoir est de sortir et de parler à plus de gens sur la manière dont ils vivent, travaillent et appréhendent le futur", a écrit Mark Zuckerberg.







 






Privilégier l'intérieur à l'international


Mark Zuckerberg a expliqué qu’il devait encore voyager dans 30 États pour terminer son "challenge personnel", auxquels s’ajoutent les États qu’il a déjà visités. Focus sur les voyages intérieurs donc, alors même que le fondateur de Facebook a passé les dernières années à voyager partout dans le monde et que l'année qui vient de s'écouler a été "difficile" pour les États-Unis.


"Nous sommes à un point-clé de l’Histoire. Pendant des décennies, la technologie et la mondialisation nous ont rendus plus productifs et plus connectés. Ça a eu ses avantages, mais pour beaucoup de personnes, cette situation a rendu la vie plus difficile. Je ressens plus que jamais une profonde division. Nous devons trouver une manière de changer la donne pour que cela puisse marcher pour tout le monde", a écrit le fondateur de Facebook.


Bien sûr, Mark Zuckerberg a omis de mentionner que Facebook a peut-être jouer un rôle significatif dans cette division.


Les résolutions annuelles de Mark Zuckerberg sont connues pour être un peu tordues. En 2016, il s’était juré de courir 563 kilomètres pendant l’année. Il a aussi construit une intelligence artificielle pour sa maison, lu 25 livres et appris le mandarin.


"Mon travail est de connecter les gens et de donner une voix à chacun. Je veux personnellement entendre ces voix", poursuit Mark Zuckerberg. "Ça m’aiderait à diriger Facebook et l’initiative Chan Zuckerberg de manière à ce qu’on ait l’impact le plus positif possible alors que le monde entre dans une nouvelle période importante."