Mediaffiliation     


Lancement de SegWit2x

Lancement de SegWit2x 

Le nouveau SegWit2x , une reprise du HardFork original conçue pour résoudre  les problèmes d'évolutivité de Bitcoin, devait arriver au bloc Bitcoin numéro 501451. Ce bloc a été extrait vers 18h, le 28 décembre, et l'équipe derrière le projet a annoncé son lancement officiel: Annonce 

 

Le SegWit2x original

Le mouvement SegWit2x a commencé à l'origine en mai 2017, en conséquence directe du New York Agreement (NYA). L'idée à la base de cet accord, signé à l'origine par plus de 50 entreprises leaders du Bitcoin, était de parvenir à un compromis sur la façon de faire évoluer le Bitcoin pour un public plus large.
L'une des parties, voulait mettre en œuvre la seconde solution appelée SegWit, qui a effectivement eu lieu le 24 août 2017 . C'était la première partie du compromis. L'autre partie de la transaction a été conçue pour apaiser les «gros bloqueurs» en augmentant la limite de taille de bloc de Bitcoin à 2 mégaoctets. Cependant, cela n'ai jaimais arrivé à terme.
Le Hardfork devait arriver le 16 Novembre . Cependant, comme les développeurs ont dévoilé le code réel pour le fork, une réaction très négative de la communauté Bitcoin a immédiatement suivi. L'absence de protection contre les rejouements, ainsi que les inquiétudes générales quant à la sécurité d'un éventuel fork rigide, ont donné lieu à un mouvement entier contre SegWit2x, justement appelé # no2x.
Après plusieurs semaines de contreverses, le Harfork a été annulée le 8 novembre , environ une semaine avant son arrivée prévue. L'équipe chargée de créer le code pour SegWit2x a mis ce plan à l'abri par manque de soutien de la communauté Bitcoin.

 

SegWit2x 2.0

L'annulation, apparemment, n'a pas duré  si longtemps, car le fork a été apparemment relancée à la fin de décembre par un groupe de développeurs différentd. Un site Web a été mis en place, indiquant la mission, la feuille de route et l'équipe derrière le nouveau fork qui devait avoir lieu sur le bloc Bitcoin 501451.

 

Flou ?

Les rapports ont commencé à faire surface au cours des derniers jours, mettant l'accent sur plusieurs incohérences sur la page d'accueil du projet.
L'équipe derrière ce nouveau fork n'a rien à voir avec ceux derrière le New York Agreement original et le SegWit2x qui a été annulé en novembre. Ils l'ont même admis dans une conversation sur le site d'information Finance Magnates.
Il y a très peu d'informations disponibles en ligne sur les membres de l'équipe répertoriés sur le site officiel. Par exemple, le fondateur supposé du projet, Jaap Terlouw, n'a qu'un profil LinkedIn à moitié complété . Il affirme qu'il est le «développeur principal» du nouveau SegWit2x, sans autres sources pour corroborer son statut de «développeur».
De plus, le compte GitHub du projet n'a que 9 jours à l'heure actuelle, ce qui le rend encore plus jeune que certaines  annonces précédentes sur le Fork à venir.
Ajoutant à la liste des préoccupations, le code stocké dans ce compte GitHub indique que les membres de l'équipe prévoyaient de  s'attribuer 6 millions de pièces préminées, soit 28% de l'approvisionnement total de 21 millions :

 

 

Cela constitue un degré incroyable de contrôle sur le projet que certains pourraient soutenirqu'une équipe scrupuleuse ne devrait pas avoir. De même, il représente un bénéfice potentiel énorme (et instantané) pour les membres de l'équipe. 
En tête de la liste des raisons de suspicion est la promesse bizarre d'émettre "un nombre proportionnel de Bitcoins de Satoshi Nakamoto" à tous les détenteurs de BTC après  que le Hardfork aura lieu. Aucune indication n'a été donnée sur la façon dont l'équipe pourrait effectivement accéder aux pièces qui ont été détenues par le mystérieux créateur de Bitcoin depuis les premiers jours de son existence.

Affaire à suivre....